Linkin Park France

Forum dédié à Linkin Park
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mike pour Absolute Punk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shin
Ton keupin du 0ueb
avatar

Masculin Age : 28
Nesquik : 213
Nombre de messages : 11247
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Mike pour Absolute Punk   30.07.12 12:25

Une autre interview de Mike qui est, cette fois, menée par Jonathan Bautts de Absolute Punk. Elle est assez longue mais très intéressante. Vous pouvez la lire dans sa version originale et intégrale ici. Nous avons traduit quelques extraits ci-dessous :

Ces deux dernières années semblent avoir été une phase expérimentale pour le groupe. Après A Thousand Suns, vous auriez pu aller dans plusieurs directions avec ce nouvel album. Pouvez-vous nous dire comment vous avez découvert où vous vouliez aller cette fois ?
Oui, bien sûr. Je pense que lorsque nous avons fait Minutes To Midnight, nous avons vraiment essayé de sortir de ce que les gens se faisaient comme idée de Linkin Park. Chaque fois que je ramenais une démo qui avait cette signature sonore, les gars du groupe n’étaient pas très enthousiastes. Ça faisait paresseux pour être honnête. Nous avions fait ce genre de chose pendant si longtemps que c’était devenu trop facile, donc nous avons arrêté de le faire.


Avec A Thousand Suns, notre dernier album, nous étions plus à l’aise pour expérimenter. Nous étions familiarisés avec notre équipement, le nouveau matériel que nous voulions utilisé et les nouveaux sons que nous voulions créer. Nous avons commencé à expérimenter comme des fous. Avec Minutes To Midnight, c’était un peu comme mettre un pied en dehors de la maison. A Thousand Suns, c’était carrément partir en courant et la quitter. Avec ce nouvel album, LIVING THINGS, j’ai l’impression que nous sommes revenus de ces expériences et le groupe se sentait à l’aise. On se sentait à l’aise avec nous-mêmes. Lorsque j’ai de nouveau ramené des démos qui avaient le son Linkin Park, les gars étaient contents de travailler dessus et de faire leur propres choses avec. C’est un peu comme ça que l’album s’est fait. Nous avons fait un effort pour combler le fossé entre l’ancien et le nouveau style du groupe, et même aller vers l’avenir.


J’ai toujours été fasciné par votre méthode d’écriture, très libre, à laquelle tous les membres du groupe contribuent. Vous faites et refaites constamment les chansons. Y-a-t-il quelque chose de particulier dans cette méthode pour cet album que peut-être il n’y avait pas avant ?
Ce qui est ressorti lorsque nous écrivions cet album c’est cette histoire, que tout le monde a déjà entendu, d’artistes qui rêvent d’une chanson. Lorsqu’ils se réveillent, elle leur reste à l’esprit. Ils l’écrivent et l’enregistrent, et voilà, la chanson est terminée. Chester et moi-même nous disions qu’à chaque fois qu’on entend cette histoire, on se dit “Oui, ce serait sympa”. Je souhaiterais qu’on puisse écrire de cette manière mais ça paraît trop facile.


Nous sommes à l’opposé total de ce genre de chose. Tout est toujours en développement. Tout peut toujours être amélioré, même si une idée semble être accomplie et parfaite. Il y a toujours la possibilité qu’un membre du groupe se dise “Je pense que je peux l’améliorer” ou “Je pense que nous pouvons faire mieux, faire quelque chose qui rehausse cette partie”.


Nous ne travaillons jamais vraiment ensemble. Nous écrivons les chansons directement sur ordinateur et nous les mixons et les enregistrons plus ou moins au moment où nous les écrivons. L’ensemble du processus d’écriture d’un album n’est pas du tout linéaire. Il n’y a pas de forme définie. Même au moment où on mastérise un album, on peut revenir sur les chansons. On peut changer des parties, retirer des choses et les remplacer.


Sur cet album, par exemple, Brad et moi-même étions en train de mixer les chansons avec Manny (pour les gens qui connaissent le processus, en général, on écrit pas quand on mixe, on mixe uniquement) et je me suis aperçu la chanson ne sonnait pas comme elle le devait. Je pensais que tous les sons, toute l’instrumentation étaient là, mais non. Je suis donc parti, Brad avait toutes les recommandations pour le mixage et s’en chargeait pendant ce temps, et suis revenu 30 minutes plus tard avec des guitares. Nous avons ajouté des guitares et cela sonnait bien et je n’aurais pas pu me rendre compte de cela si je n’avais pas écouté le “mixage final”.


Pour chaque album, en général vous écrivez beaucoup de choses. Certaines ne sont pas gardées et se retrouvent sur le CD du LP Underground. Pour cet album, quel genre de choses avez-vous laissé ?
Je ne sais pas. Ces derniers temps, nous rassemblons et mettons nos idées sur ordinateur. Avant il arrivait qu’on écrive une chanson et qu’au final elle ne soit pas utilisée. Elle pouvait l’être mais finalement elle partait à la poubelle. Actuellement, je pense que nous savons beaucoup plus tôt si une chanson va nous convenir ou non. Parmi les choses qu’on laisse, il peut y avoir du chant, de la musique mais ça ne ressemble pas à une chanson la plupart du temps. Tout au moins, cela ressemble à ce à quoi nous parlions à la question précédente. Ça peut être du chant/guitare acoustique, chant/guitare électrique ou encore chant/piano. Ce n’est pas une chanson complète. Vous voyez ce que je veux dire ?


Si on remontait 10 ans en arrière, ce genre de chose aurait immédiatement terminé à la poubelle et n’en serait jamais ressorti. Aujourd’hui, c’est un peu devenu comme si tu construisais des choses en Lego. Un fois que tu as terminé, tu as d’autres pièces de Lego sur le côté. Pour ce que tu veux construire après, il se peut que tu prennes quelques pièces de ta construction initiale pour les mettre dans quelque chose de nouveau.


Combien d’idées pouvez-vous avoir ? Les stockez-vous sur des disques dures un peu partout ?
C’est un peu comme travailler sur un logiciel de samples, vous disposez en quelque sorte d’une bibliothèque d’éléments. Ces éléments pris individuellement, on en fera rien. Il y a juste des éléments qui sonnent bien. Ça sonne bien un jour et moins bien un autre. Puis tout d’un coup, vous les assemblez de manière différente et c’est la magie. J’ai le sentiment que chacun de nos disques a une chanson ou plusieurs chansons qui sont issues d’une idée ancienne. Vous avez un son ou une démo qui n’interpelle pas grand monde puis un jour je l’écoute et me dit “Et si je changeais un peu cela ? Est-ce que ça ne serait pas mieux ? Ensuite, je fais écouter au gars et ils me disent “Ça colle bien”, et ça marche.


Avec du recul, je pense qu’il ne vaut mieux pas rentrer dans le détails de ce que nous faisons car les gens qui ne font pas de musique ne peuvent pas vraiment se rendre compte des choses mais la plupart comprendront que nous n’écrivons pas une chansons assis ensemble dans une pièce. Ce n’est pas l’écriture puis l’enregistrement. Nous écrivons puis enregistrons en une seule fois et nous faisons cela au fur et à mesure pour l’ensemble du disque.


En substance, lorsqu’on fini une chanson et qu’elle est mixée et mastérisée, nous devons en fait apprendre notre chanson. Nous ne l’avons jamais jouée ensemble ou même jouée dans son intégralité, dans la plupart des cas. On revient sur la chanson et on voit qui va jouer la guitare pour telle partie, qui va jouer les samples. En ce moment par exemple, pour LOST IN THE ECHO, Rob réapprend ses parties batterie car il veut jouer quelques samples en même temps. Il veut jouer la batterie et des samples simultanément sur pads donc il réapprend complètement la chanson.


Pouvez-vous nous parler de votre méthode d’écriture des paroles pour cet album ? Comment vous partagez-vous les paroles avec Chester ? Comment ça marche ?
Ça se fait naturellement maintenant. Je le connais très bien et il me connaît très bien. Je connais beaucoup de choses sur sa vie. Je sais ce à quoi il a dû faire face en grandissant, et il connaît mon histoire. Lorsque nous écrivons une chanson, ce n’est pas parce qu’il chante une partie, que cela signifie qu’il l’a écrite, et vice versa. De la même manière, les parties guitare ne sont pas forcément écrites par Brad. En fait, il n’écrit plus beaucoup de parties guitare [Rires]. C’est souvent quelqu’un d’autre comme Chester ou moi-même.


Mais, oui, au niveau des paroles, nous les écrivons souvent ensemble, donc chaque partie est écrite de deux points de vue différents. Deux vies différentes doivent être expliquées dans un ensemble de paroles, donc cela veut dire que parfois nous parlons de choses similaires. Disons que des choses identiques nous sont arrivées, ou à un ami ou petite-amie et alors nous parlons de la même chose. Dans certains cas, il parle de choses complètement différentes par rapport à moi. A partir du moment où les paroles se lisent bien et se rapportent à nos histoires alors nous avons le sentiment que nous sommes toujours raccord avec la chanson. Tant que c’est fidèle à ce que je pense, alors ça va et c’est pareil pour lui.


L’une des choses qui a rendu cet album différent par rapport aux autres, c’est que nous avons ouvert la porte. Nous avons toujours gardé la porte ouverte aux autres gars pour écrire les paroles mais nous n’avions jamais vraiment essayé. Sur cet album, ils y ont beaucoup plus contribué. Cela ne passe peut-être que de 0% à 10% mais ce 10% fait la différence. Je pense qu’il y a quelques moments sur l’album où l’un des gars a vraiment amélioré une chanson en ajoutant ou en changeant quelques mots. C’est la première fois que Brad, notre guitariste, chante (sur UNTIL IT BREAKS). C’est une petite chose qui fait la différence, cela nous permet de rester frais et nous sommes contents de faire quelque chose que nous n’avions jamais fait avant.


Une autre chose que j’ai remarquée sur cet album c’est que vous chantez plus que par le passé et vous avez des harmonies très sympas avec Chester également. Pensez-vous être plus à l’aise en tant que chanteur aujourd’hui ?
Oui, bien sûr. Je pense que c’est juste mon job d’être sur scène avec Chester tous les soirs. J’ai le meilleur coach vocal du monde, donc j’apprends en faisant. Malheureusement le stress pour moi est de faire cela devant les gens tout le temps. Même si aujourd’hui avec YouTube et autre, je pense que notre groupe s’est habitué à ce que les gens soient plus indulgents qu’auparavant. Tout le monde sait que si quelqu’un fait une erreur, ça sera capturé et montré à tout le monde. Il y a presque un peu moins de pression, vous faites ce que vous avez à faire sur scène. S’il y a une erreur, vous savez qu’on va en parler ce jour là et le lendemain, ce sera terminé.


Pensez-vous que vous jouerez “A Place For My Head” et “Forgotten” à la suite ?
A la suite ? Il est peu probable que nous les jouions à la suite à moins de jouer l’album complet, ce qui serait possible mais nous n’avons pas du tout prévu de jouer l’un de nos albums du début à la fin. Ce que nous essayons de faire, ce que vous pouvez constater si vous regardez les setlists de notre récente tournée, c’est de jouer des chansons anciennes que nous n’avons pas jouer depuis un certain temps. Je pense que nous n’avions pas joué “A Place For My Head” en live depuis très longtemps, 5, 6 ou 7 ans. Nous l’avons intégrée à notre dernière tournée. Nous sommes actuellement en train de préparer les setlists de la prochaine tournée. Je pense que “A Place For My Head” sera sur l’une d’entre elles mais pas “Forgotten”. On ne peut jamais savoir. Je me souviens de Chester disant dans une interview, nous ne jouerons plus jamais “Runaway”. J’en ai marre de la jouer. Nous ne la jouerons plus jamais”. Et nous l’avons joué dernièrement [Rires].


Je suis sûr qu’on vous le demande tout le temps mais pensez-vous sortir un nouvel album de Fort Minor ?
Ce n’est pas prévu mais cela ne veut pas dire ça n’arrivera jamais. J’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à le faire mais je pense qu’il y a un temps pour tout. En même temps, je pense qu’on retrouve un peu de cette énergie sur notre nouvel album. Il y a de vrais raps sur ce disque et de gros beats. Je crois que la raison pour laquelle les gens demande cela c’est que certaines choses sur LIVING THINGS peuvent leur rappeler un peu Fort Minor.


Un certain nombre d’années se sont écoulées depuis le dernier Projekt Revolution. Est-ce que c’est terminé ou pensez-vous que ça puisse se refaire ?
Je ne sais pas. Je ne peux vraiment pas vous dire. Comme je l’ai dit pour d’autres choses, ce n’est pas prévu mais qui sait ?


SOURCE : MSC

_________________
Linkin Park : 2010 / 2011 / 2014
Muse : 2012 / 2013 / 2015 / 2016²
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackout
Blood in your eye
avatar

Masculin Age : 25
Nesquik : 39
Nombre de messages : 2809
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Mike pour Absolute Punk   30.07.12 12:49

Interview intéressante je trouve, on apprend pas mal de trucs sur leur technique d'enregistrement et d'écriture (notamment sur le fait que tout le monde réapprenne ses parties).

Mais que Brad n'écrive plus beaucoup de guitare, ça ne m'étonne même pas What a Face


Par contre Mike devrait se rafraichir la mémoire, APFMH ça faisait 2 ans qu'ils ne l'avaient pas joué, mais bon c'est pas grave on lui pardonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BM
Membre du groupe
avatar

Féminin Age : 20
Nesquik : 70
Nombre de messages : 5963
Date d'inscription : 04/01/2012

MessageSujet: Re: Mike pour Absolute Punk   30.07.12 12:57

Interview intéressante, effectivement ! Smile
C'est cool d'en apprendre comme ça, sur leur façon de bosser, d'écrire, de composer. Ils ont leurs trucs bien à eux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin
Ton keupin du 0ueb
avatar

Masculin Age : 28
Nesquik : 213
Nombre de messages : 11247
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Mike pour Absolute Punk   30.07.12 14:45

D'manière Mike a plus toute sa tête, quand il dit que Wake fait partie de Meteora et j'en passe Laughing

_________________
Linkin Park : 2010 / 2011 / 2014
Muse : 2012 / 2013 / 2015 / 2016²
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChocoPillow
Membre du groupe
avatar

Masculin Age : 26
Nesquik : 136
Nombre de messages : 3914
Date d'inscription : 17/10/2011

MessageSujet: Re: Mike pour Absolute Punk   30.07.12 18:45

<-- Mike.

Sinon oui, interview intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mike pour Absolute Punk   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mike pour Absolute Punk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Linkin Park France :: Linkin Park :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit